La lettre de veille de juillet 2021 : « On avance, on avance, c’est une évidence »

Trois ans après son lancement, le plan national pour la science ouverte du MESRI a fait l’objet d’un bilan, présenté par Marin Dacos, conseiller pour la science ouverte, lors de son intervention aux dernières Journées CasuHal, avant d’être publié le 3 juillet :  il représente un « énorme travail accompli » même si « le chemin qui reste à parcourir est sans doute encore plus important ». Les ambitions du 2e Plan ont ainsi été dévoilées au siège d’INRAE le 6 juillet : il prolonge, renforce et renouvelle les actions en cours, avec notamment « un objectif des 100% de publications en accès ouvert en 2030 ».

HAL, pilier de cette politique nationale,  poursuit son évolution pour améliorer sa plateforme, et la mise en place d’une nouvelle gouvernance. La première assemblée des partenaires s’est réunie pour la première fois le 1er juillet dernier, avec les représentants de 132 institutions disposant d’un portail HAL.

Un des axes du plan vise à « structurer, partager et ouvrir les données de la recherche« , par la création de la plateforme Recherche Data Gouv. Elle sera dotée d’un entrepôt de données pluridisciplinaires et d’un catalogue de données déposées sur d’autres entrepôts de confiance. Celle-ci sera disponible fin du premier trimestre 2022.

Lors des journées CasuHAL 2021, un atelier a été consacré au consortium ORCID France : le site web annoncé lors de cet atelier a ouvert le 15 juillet ! Un court descriptif du contenu et de la philosophie du site est disponible sur le blog de l’ABES. Objectif : favoriser le dépôt et la diffusion des ressources partagées et l’adoption de l’identifiant ORCID (Open Researcher and Contributor ID) par les scientifiques français.

Par ailleurs, l’infrastructure OPERAS, pilotée par OpenEdition, en partenariat avec la TGIR Huma-Num, intègre la feuille de route des infrastructures de recherche européennes. Pour Lionel Maurel, directeur adjoint scientifique pour la Science ouverte et les données à l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) du CNRS :  « L’inscription d’OPERAS sur la feuille de route des infrastructures européennes de recherche constitue un tournant majeur pour un projet qui a déjà réussi à fédérer de nombreuses énergies à l’échelle européenne.« 

Bref, des avancées mais aussi de nouveaux défis associés à la science ouverte !

Le reste de l’actualité au 16 juillet est ici (pause estivale de votre veilleuse) :


Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search