La lettre de veille d’août 2020 : des principes de Hong Kong au classement de Shangai

« Une recherche digne de confiance se doit d’être solide, rigoureuse et transparente à tous les stades, depuis la conception jusqu’à la publication. Pourtant, l’évaluation des chercheurs inclut encore rarement des considérations liées à la fiabilité, la rigueur et la transparence de la recherche » rappelle le comité pour la science ouverte en présentant les Principes de Hong Kong (HKP) : ceux-ci mettent l’accent sur la nécessité d’améliorer la recherche en veillant à ce que les chercheurs soient explicitement reconnus et récompensés pour les comportements qui renforcent l’intégrité de la recherche. De nombreux articles sur l’éthique et l’intégrité scientifique ont d’ailleurs été publiés depuis la fin juillet, un rapport d’étape a été rendu par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques le 9 juillet …

« Il faut être vigilant pour ne pas se faire piéger » car il est difficile de définir une revue prédatrice ; certains sites tentent de les recenser, un chercheur européen anonyme a repris la liste des revues prédatrices de Beall mais elle sera toujours incomplète. Grâce à un superbe canular (une étude fumeuse sur les trottinettes et l’hydroxychloroquine), certains ont découvert le manque de contrôle de certaines revues « scientifiques » !  Quatre plaisantins ont en effet publié un canular dans l' »Asian Journal of Medicine and Health » pour prouver son manque de sérieux. « L’article mensonger a été dépublié mais derrière le fou rire, l’objectif était surtout de dénoncer l’insuffisance du contrôle éditorial au sein de cette revue. » Les auteurs ont expliqué l’historique de leur publication, « le meilleur article de tous les temps« , et les détails de ce canular destiné à mettre en lumière ce phénomène mal connu : 

RTS Radio Télévision Suisse

« Le Monde » raconte comment, depuis sa création en 2003, le classement des universités réalisé par un institut chinois a bouleversé le monde de l’enseignement supérieur. Comme tous les étés, ce classement fait l’objet de polémiques et pose la question des critères d’évaluation des universités, de leur enseignement et recherche …et celle de savoir à qui ce classement est vraiment destiné.

Mohamed Hassan – Pixabay

Changer de critères, c’est possible mais difficile : la Déclaration de San-Francisco sur l’évaluation de la recherche (San Francisco Declaration on Research Assessment ; DORA) a été publiée en 2012 …

Et toutes les autres actualités du mois ici :

Liste veillearchireslabedocaout2020(1)

 

 


Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search