Présentation publique du dossier n°4 des cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère « Héritages théoriques » coordonné par Gauthier Bolle et Benjamin Chavardès – ENSA Paris-Belleville – 11 octobre 2019

Présentation publique du dossier n°4 des cahiers de la recherche architecturale, urbaine et paysagère

« Héritages théoriques » coordonné par Gauthier Bolle et Benjamin Chavardès
En ligne sur https://journals.openedition.org/craup/1543 juillet 2019

Lieu : ÉNSA de Paris-Belleville, Centre de recherche documentaire de l’IPRAUS/AUSser, (bâtiment B, 3e étage), 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris
Date : vendredi 11 octobre 2019, 17h30

La présentation sera suivie d’un cocktail.
Entrée libre sur inscription auprès de : pascal.fort@paris-belleville.archi.fr

Les intervenants

Coordinateurs

Gauthier Bolle est architecte DPLG (ENSAS, 2006), docteur en histoire de l’architecture (2014), maître de conférences en histoire et cultures architecturales à l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, chercheur à l’EA-3400 ARCHE (Université de Strasbourg), membre élu du Conseil national des enseignants-chercheurs des écoles d’architecture (2018). Commissaire adjoint de l’exposition Le Corbusier, les chemins de la création (Séoul Arts Center, 2016). Ses recherches portent sur les formes et théories architecturales ainsi que sur le milieu professionnel en France au XXe siècle. Publication de la thèse ; C.-G. Stoskopf (1907-2004), architecte : les Trente Glorieuses et la réinvention des traditions, Presses Universitaires de Rennes, Art et société, 2017. Publications récentes : « Appropriation des modèles étrangers et tradition académique dans la conception des ensembles d’habitation en France (1945-1965) », Source(s), revue de l’EA3400-ARCHE, n°13, 2019 ; « L’architecture du quartier européen à Strasbourg depuis 1949 : enjeux locaux d’un développement institutionnel supranational », In Situ [En ligne], 38|février 2019, [http://journals.openedition.org/insitu/20202].

Benjamin Chavardes est architecte, maître de conférences en théorie et pratique de la conception architecturale et urbaine à l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon (ENSA Lyon), chercheur au LAURE (Lyon architecture urbanisme recherche) et coordinateur du réseau international scientifique et pédagogique « Architecture Patrimoine et Création ». Ses recherches portent sur l’histoire et la théorie de l’architecture postmoderne, sur l’intervention sur le patrimoine bâti et sur l’architecture religieuse. Il est l’auteur de Quand le post-modernisme s’expose, Éditions de l’Espérou, 2015, et de L’Italie postmoderne. Paolo Portoghesi, architecte, historien, théoricien, Presses universitaires de Rennes, à paraître. Il a codirigé L’avenir des églises. État des lieux, stratégies et programmes de reconversion, Presses universitaires de Lyon, 2019, et Les enjeux théoriques de la réhabilitation, Presses architecturales de Lyon, 2019. Son travail a été publié dans les Livraisons d’Histoire de l’Architecture, Cahiers thématiques, Histoire de l’art, Rassegna di Architettura e Urbanistica et ArtItalies.

Auteur

Julien Correia est architecte HMONP, maître de conférences associé à l’ENSA de Bretagne, doctorant en architecture à l’Université Paris-Est, ENSA Paris-Belleville IPRAUS / UMR AUSSER 3329, et sous contrat doctoral du ministère de la Culture et de la Communication depuis 2017. Il prépare sa thèse sous la direction d’Estelle Thibault (HDR) et Cristiana Mazzoni (HDR) sur la Transmission des notions et méthodes d’Aldo Rossi en France autour de 1970. Il a notamment publié « Les archives de l’enseignement de Bernard Huet », Colonnes, n° 34,« Archiver l’enseignement de l’architecture », mai 2018, pp. 67-71 ; « Miroslav Šik : entre tradition et nouveauté », « L’histoire autrement », d’A, n° 266, oct. 2018, pp. 80-85 ; « Aldo Rossi in France, the Complexity of the Transfers 1968-2018 », in Aldo Rossi Perspectives From the World, International Conference, 11-13 juin 2018, Padoue, Il Poligrafo, à paraître en 2019.

Discutant

Federico Ferrari est architecte et docteur en urbanisme de l’université IUAV de Venise, est membre de ACS/UMR AUSser 3329 du CNRS et maître de conférences en histoire et cultures architecturales à l’ENSA Nantes. Il est l’auteur de : Le Populisme esthétique. L’architecture comme outil identitaire (Infolio, 2015) et Paysages réactionnaires. Petit essai contre la nostalgie de la nature (Eterotopia 2016). Il a dirigé l’ouvrage collectif La Fabrique des images. L’architecture à l’ère postmoderne (Infolio, 2017)

Le dossier n°4

Le quatrième dossier des Cahiers de la Recherche Architecturale, Urbaine et Paysagère s’attache aux sources des théories architecturales et urbaines. Ainsi, dans la pluralité des approches de conception, on interroge la part héritée, issue de théories ou doctrines déjà énoncées précédemment. Ce numéro questionne ainsi les interrelations entre le parcours et la culture des concepteurs comme la nature de leurs champs de références. En quoi les processus de projet s’inscrivent-ils au sein d’une démonstration à caractère théorique ? À quelles sources disciplinaires les concepteurs puisent-ils afin de fonder leurs discours et leurs pratiques ? Ce cahier thématique rassemble des contributions – historiques ou réflexives – éclairant la multiplicité des usages et formulations théoriques convoquant les échelles architecturales, urbaines et paysagères. Ce numéro participe à enrichir le regard sur la pratique du projet, entendu comme une pensée à l’oeuvre, et à caractériser le pluralisme théorique et doctrinal de ces dernières
décennies. Il permet également de mieux comprendre l’inscription des processus de transformation spatiale dans des contextes culturels variés et, à la fois, toujours plus interdépendants.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.