La lettre de veille de mai 2019 : financement et évaluation

Plusieurs financements nous ont été annoncés : celui du projet européen TRIPLE sur les données en SHS financé par la Commission européenne. TRIPLE aidera la recherche en Sciences Humaines et Sociales (SHS) en Europe à gagner en visibilité, à être plus efficace et efficiente, et contribuera à la réutilisation des données et des projets au sein des SHS et au-delà . Par ailleurs, 44 critères d’exemplarité en vue de financements par le Fonds national pour la science ouverte via les plateformes, infrastructures et contenus éditoriaux ont été validés .


Logo du Directory of open access books
© DOAB

Un label de qualité pour les livres académiques en accès ouvert, destiné à s’assurer de la qualité et de la pertinence des contenus scientifiques dans un environnement de plus en plus ouvert, va être piloté par la Fondation Directory of open access books (DOAB) qui vient d’être lancée. La Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (San Francisco Declaration on Research Assessment, DORA, 2012) et le Manifeste de Leiden (2015) visent à améliorer les pratiques d’évaluation des activités de recherche, en faveur d’une réduction de l’emprise de l’évaluation quantitative (en particulier l’Impact Factor pour les revues et le H Index) au profit d’une évaluation qualitative de la recherche basée sur des principes de transparence et équité. Le Centre for Science and Technology Studies (CWTS B.V.) de l’Université de Leiden (Pays Bas) vient ainsi de sortir son classement 2019 des universités. On y retrouve le classement par impact scientifique et deux nouvelles métriques : publications en open access et genre des auteurs.
Anna Hatch et Mark Patterson (DORA) listent ainsi 10 recommandations aux éditeurs scientifiques pour une meilleure évaluation de la recherche, alors qu’ Erin McKiernan, Juan Pablo Alperin et Alice Fleerackers présentent les résultats d’une récente étude sur les promotions et titularisations, montrant que le facteur d’impact de la revue JIF demeure ancré en tant que mesure du succès sur le marché de l’emploi universitaire, même s’il a été largement critiqué … Le rapport de European University Association présente les résultats de sa quatrième enquête sur le libre accès, menée en 2017-2018, auprès de 321 institutions dans 36 pays européens : pour la première fois les questions sur l’évaluation de la recherche y sont évoquées, avec un souhait de changement d’habitudes axées sur la notoriété artificielle et la réputation des revues, lesquelles reposent à leur tour sur des critères erronés tels que le facteur d’impact…

Le moment de s’intéresser au projet Peer Community In. ? “Une communauté de chercheurs travaillant dans un domaine évalue et recommande des preprints non publiés et accessibles au public dans des archives ouvertes telles que bioRxiv et HAL. Le processus d’évaluation par les pairs de PCI est très similaire à celui des revues conventionnelles, sauf qu’il est totalement transparent. Les articles recommandés par PCI sont des articles finalisés, révisés par des pairs qui peuvent être utilisés et cités, comme tout autre article publié dans une revue conventionnelle. “


https://peercommunityin.org, @PeerCommunityIn

Encore plein d’autres choses à lire ici :


Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.