Le centre de documentation de l’Ecole Nationale d’Architecture – Rabat (Maroc) à l’écoute de la recherche

La recherche architecturale se structure depuis quelques années à l’ENA. Le désir d’accompagner la première promotion de doctorants dans les méandres des ressources documentaires pousse aujourd’hui Mme Badia BSAITI à rejoindre la Commission Recherche du Réseau ArchiRès. Notre petit réseau renforce ainsi son ouverture internationale ! Entretien avec la responsable du centre de ressources Mme Badia Bsaiti réalisé en janvier 2019 à Louvain-La-Neuve.

Ecole Nationale d’Architecture - Rabat. Crédit. Badia Bsaiti, 2018
Ecole Nationale d’Architecture – Rabat. Crédit. Badia Bsaiti, 2018

Badia, depuis quand travaillez-vous à l’ENA et quelle formation avez-vous suivie pour devenir documentaliste ?

Après avoir obtenu un diplôme « d’informatiste » à l’Ecole des Sciences de l’Information “ESI” de Rabat, j’ai travaillé de 2001 à 2003 en tant que documentaliste au centre de documentation de l’ENA de Rabat. L’ENA est la première école d’architecture du Maroc, elle existe depuis 1981 et délivre le diplôme d’Architecte en 6 ans. Cette première expérience fonde mon attachement pour ce centre de ressources bien qu’entre 2003 et 2010, j’ai occupé le poste de cheffe de service des affaires estudiantines où j’ai pu apprécier l’importance de la relation avec les étudiants. En 2010, je retourne au service « centre de documentation » en tant que cheffe de service.

Quelle était la situation du centre de documentation à votre arrivée et quelle équipe travaille avec vous ?

En 2010, la base de données répertoriant le fonds documentaire était développée avec le logiciel Alexandrie et uniquement accessible localement. Je me suis donc employée à faire migrer le fonds vers le logiciel open source PMB pour offrir un catalogue en ligne accessible à tous, permettant d’effectuer le prêt aux étudiants. Hébergé sur les serveurs de la documentation, j’en assure la totale administration (mise à jour, sauvegarde). Pour permettre la gestion automatique du prêt-retour, nous délivrons une Carte de bibliothèque avec code barre qui sert également de Carte d’étudiant. Cette carte est valable 6 ans, toute la durée de la scolarité. Le QR code renvoie vers l’URL du portail documentaire. cdena.archi.ac.ma

Carte de lecteur/étudiant EA Rabat
Carte de lecteur/étudiant EA Rabat

Je suis aidée quotidiennement par deux personnes qui effectuent le prêt des documents. Je m’appuie sur des stagiaires en documentation pour mener à bien les nombreuses transformations engagées. Si je suis encore attachée au registre d’inventaire papier malgré le temps que prend sa mise à jour, j’essaie d’en gagner en récupérant les notices d’ouvrages depuis le catalogue de la BNF ou MOOCAM pour enrichir le catalogue en ligne.

Nous avons ensuite entrepris le réaménagement du fonds documentaire en fonction de la CDU. Les documents ont été re-cotés et une signalétique colorée permet un meilleur repérage pour les étudiants. Construction, design, urbanisme, monographies d’architectes, TPFE… Notre fonds est en accès direct, seuls les doublons sont conservés en magasin. Nous avons plus de 14.000 documents dont une partie est en cours de traitement.

Comment enrichissez-vous le fonds documentaire ? Rencontrez-vous des difficultés pour vous procurer les ouvrages internationaux ?

Les acquisitions sont faites en relation avec les enseignants qui sont sollicités deux fois par an pour transmettre leurs propositions. Nous avons un budget de 200.000 Dirhams (18.000 €) pour assurer les achats de monographies et les abonnements aux périodiques. Je travaille, pour ce faire, avec les librairies de Rabat et de Casablanca. Notre fonds s’enrichit chaque année de 150 TPFE. Depuis 2000, ils sont conservés au format papier et numérique.

Quelle animation proposez-vous au sein du centre de documentation ?

Cette année je me suis beaucoup investie dans l’animation d’un cycle de conférences dénommé « Cycle de Conférences CDENA » qui a lieu  au moins deux fois par mois, au centre de documentation avec beaucoup de succès, il faut le dire. (Participation de 100 à 200 personnes). Une page Facebook fait le lien entre le centre de documentation et le même public.

Travaillez-vous en réseau ? Existe-t-il d’autres EA au Maroc ?

Plusieurs écoles ont été créé depuis quelques années, à Fès, Tétouan, Marrakech et Agadir et elles sont aujourd’hui autonomes. Il va être nécessaire de mettre en réseau l’ensemble des écoles pour encourager et faciliter le partage et la collaboration entre elles dans l’objectif d’améliorer nos activités et les services rendus.

Nous avons eu une présentation du responsable de la recherche à l’ENA lors de nos journées Commission Recherche à Bruxelles à la BAIU sur la recherche naissante à l’ENA, la mise en place d’un doctorat en architecture et les premiers doctorants qui vont soutenir d’ici deux ans. Quels sont vos projets en lien avec les chercheurs et doctorants ?

Nous sommes à un moment charnière ; des tâches importantes nous attendent pour mettre sur pieds la section doctorale au sein du CDENA :

  • Aménagement d’un espace de travail pour les doctorants avec un fonds spécialisé et mise à disposition des outils informatiques nécessaires,
  • Création d’un protocole officiel pour la gestion des dons et des achats spécifiques,
  • Numérisation d’archives d’architectes et création d’une base de données graphique pour les cartes et plans,
  • Organisation de la Formation des doctorants aux outils de recherche documentaire,
  • Sélection et abonnement à des bouquets de périodiques en ligne pour la recherche,
  • Engagement d’une dynamique d’archivage (les archives ouvertes des publications) .

Pour mener à bien tous ces projets, pour définir dans le centre de documentation un espace «pôle ressource» pour les étudiants et les enseignants chercheurs, je souhaite, entre autres, m’appuyer sur mon réseau professionnel et notamment sur la Commission Recherche du réseau ArchiRès.

Comptez sur nous Badia, nous sommes partants pour vous soutenir dans l’effervescence de vos projets !

Citer ce billet : “Le centre de documentation de l’Ecole Nationale d’Architecture – Rabat (Maroc) à l’écoute de la recherche”, Entretien de Badia Bsaiti, Propos recueillis par Françoise Acquier. Publié sur Labedoc le 21 mai 2019. Lien : https://labedoc.hypotheses.org/?p=5871


Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.