L’usage des relevés de l’espace habité dans les enquêtes collectives de l’ISU et du CRH 1965-1990. Le devenir patrimonial d’un fonds documentaire en sociologie urbaine

L’usage des relevés de l’espace habité dans les enquêtes collectives de l’ISU et du CRH 1965-1990. Le devenir patrimonial d’un fonds documentaire en sociologie urbaine. Rapport d’activités à destination du ministère de la culture, par Marie van Effenterre (Chargée d’études CRH-LAVUE / ENSA Paris-Val de Seine),  décembre 2018.

L’institut de sociologie urbaine et le Centre de recherche sur l’habitat, dont il est l’héritier, ont mené entre les années 60 et 90 un ensemble d’enquêtes collectives sur contrat, avec pour objectif de saisir l’usage et les évolutions de l’habiter. Initialement centrées sur l’espace du logement, ces enquêtes se sont progressivement élargies à l’espace du quartier et de la ville, puis aux mobilités, sans pour autant délaisser leur objet de départ.

Le centre de documentation commun au CRH et au LAVUE – UMR dont il constitue désormais l’une des composantes – conserve dans son fonds des traces matérielles importantes de cette activité : rapports de recherche intermédiaires et finaux, retranscriptions d’entretiens, relevés et plans, notes d’enquêtes, tirages photographiques papier et diapositives, « fiches analytiques », publications méthodologiques.

Deux vacations ont permis d’explorer l’histoire du centre de documentation du CRH-LAVUE (septembre 2017 – mars 2018) et les relevés de l’espace habité (mai – octobre 2018). Celles-ci ont inclus un travail sur archives, une série d’entretiens réalisés auprès d’anciens membres du laboratoire, ainsi qu’un inventaire de deux ensembles documentaires (le « fichier analytique » et la « diathèque »). Il a ainsi été possible de retracer le travail accompli depuis le travail de terrain jusqu’à la publication du rapport final dans le cadre de onze enquêtes collectives. En s’emparant de ce matériel iconographique et imprimé, l’objectif est d’appréhender l’usage et la place des relevés de l’espace habité dans les recherches de l’ISU puis du CRH, et d’étudier comment ceux-ci ont pu être adaptés ou combinés à d’autres outils et méthodes par les membres du laboratoire au cours de la période concernée.

Le devenir patrimonial d’un fonds documentaire en sociologie urbaine

Cliquez sur l’image pour lire le rapport

Cite this article as: Marie Van Effenterre, "L’usage des relevés de l’espace habité dans les enquêtes collectives de l’ISU et du CRH 1965-1990. Le devenir patrimonial d’un fonds documentaire en sociologie urbaine," in Lab & doc, 12/02/2019, https://labedoc.hypotheses.org/5533.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.