La lettre de veille de novembre 2018 : méconduite et fraude scientifique

« Nous serons impitoyables avec les tricheurs » a affirmé le Président-Directeur Général du CNRS  lors de la présentation du plan d’action de l’organisme sur l’intégrité et la déontologie scientifiques. Ces textes seront à valider lors du conseil d’administration du 13 décembre, plusieurs points restent encore à préciser.

Ainsi, une lettre ouverte  à la ministre de la recherche a été publiée par Sylvestre Huet, membre du Conseil de l’intégrité scientifique au sein du Hcéres. En attendant, vous pouvez toujours consulter le guide qui décline les principes qui figurent dans la Charte nationale de déontologie des métiers de la recherche, signée en 2015 et/ou vous inscrire à un MOOC dédié !

Moi, je suis inscrite à la journée nationale des Urfist, puisque « si l’intégrité scientifique touche à tous les aspects du travail des chercheurs, les pratiques scientifiques au cœur de chaque discipline, elle met en jeu également la publication et l’évaluation scientifiques et comporte une dimension essentielle qui interpelle fortement l’IST et ses acteurs. »

A défaut d’aller à Hong-Kong en juin …

Et plein d’autres actualités IST ici :




Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.