Comment écrire une bibliographie efficace?

Comme promis ici (notez avec quelle subtilité je vous envoie lire mes autres articles…), voici une petite mise au point sur la rédaction de vos références bibliographiques.

1. Une biblio, ça sert à quoi?

Non, une bibliographie, ça ne sert pas uniquement à faire plaisir à votre jury de thèse!!!

Et ça ne sert pas non plus à justifier le salaire des développeurs de Zotero!

Une bibliographie doit permettre à votre lecteur de retrouver le document que vous citez et qu’il cherchait depuis des lustres. Pour faire simple, vous devez lui indiquer où trouver plus d’informations si le sujet l’intéresse. Plus vous serez précis, plus la recherche de votre lecteur sera simple et rapide, et plus il sera content (et reviendra lire vos écrits…).

Retrouver son chemin

2. Présentation des appels de notes et de la bibliographie

Je vous donne ici une manière de présenter votre bibliographie, inspirée de la norme ISO 690 et qui est utilisée par les chercheurs et les doctorants de l’unité AE&CC. La méthode choisie est celle de l’appel de note de forme (NOM DE L’AUTEUR, date de publication, page) renvoyant à une référence complète dans la bibliographie finale.

D’autres règles d’écriture existent. Certaines revues vous demanderont d’utiliser un format contraint, qui leur est propre, et que vous devrez respecter pour soumettre vos écrits. Ces différentes présentations ne sont ni meilleures, ni moins bonnes. La seule règle est de conserver la même présentation tout au long de votre bibliographie tout en fournissant assez d’informations à votre lecteur pour qu’il puisse aller retrouver facilement vos sources.

L’idée de cet article est de vous donner quelques clefs pour rédiger une bibliographie utile à vos lecteurs (et qui plaira à votre jury de thèse!). Ce ne sont cependant que des conseils d’écriture.

2.1 Détail des références

Ouvrages ou chapitres d’ouvrages :

(Ardesi, Rakotomamonjy, Robert, et al., 2012, p. 12)

(Simonnet, 2012, p. 258)

ARDESI, Arianna, RAKOTOMAMONJY, Bakonirina, ROBERT, Emmanuelle, et al. (2012). Patrimoine culturel et enjeux territoriaux en Afrique francophone: appui aux politiques locales [En ligne]. Paris : Union Européenne, AIMF, 2012. 118 p.  Disponible sur : < www.aimf.asso.fr/upload/uploads/media/mediatheque/PDF/Programmes/patrimoine/projet_UE/Seminaire_sept_2012/007_guidepatrimoine_AIMF_pdf_20121221_91838.pdf > (consulté le 21 janvier 2013)

SIMONNET, Cyrille. (2012). « Homère, De Foe, Kafka. Figures territoriales de l’hospitalité ». In : HYPPOLITE P, éd. Architecture et littérature contemporaines,  Limoges : PULIM, 2012. ISBN : 9782842875688.

Articles de revue :

(Arantes, 2010, p. 45)

(Marry, Arantes, 2012, p. 58)

ARANTES, Laëtitia, 2010. « Du bâtiment à la ville: l’intégration des données énergétiques dans la conception architecturale située ». In : 1ères rencontres doctorales en architecture. Grenoble : ENSAG, décembre 2010.

MARRY, Solène, ARANTES, Laëtitia, 2012. « Variations des représentations et perceptions d’espaces publics sonores ordinaires selon les formes urbaines ». In : Cybergeo : European Journal of Geography [en ligne]. 27 janvier 2012. DOI 10.4000/cybergeo.25044. Disponible sur : < http://cybergeo.revues.org/25044 >  (consulté le 30 janvier 2013).

Article dans des actes de colloque :

(Joffroy, 2012, p. 27)

(Seifi, 2012, p. 12-13)

JOFFROY, Thierry. (2012). « Preventive conservation: a concept suited to the conservation of earthen architectural heritage? » In : Terra 2012 – XII SIACOT. XIth International Conference on the Study and Conservation of Earthen Architectural Heritage. Terra 2012 – XII SIACOT. XIth International Conference on the Study and Conservation of Earthen Architectural Heritage. Lima, Pérou : [s.n.], avril 2012.

SEIFI, Amir. (2012). « Innovative national strategies in favor of the Tourism Industry in Iran ». In : Competition and innovation in tourism :new challenges in an uncertain environment, Naples, 13-14 septembre 2012. Naples : Enzo Albano ed., 13 septembre 2012. p. 69‑72. ISBN : 978-88-89677-88-9.

Emission de radio :

(Guillaud, Chansavang, Pradelle, 2010)

(Guillaud, Monchicourt, 2012)

GUILLAUD, Hubert, CHANSAVANG, Quentin, PRADELLE, Guillaume. (2010). Interview radio: ma maison en terre. [s.l.] : Radio Suisse Romande, 23 janvier 2010.

GUILLAUD, Hubert, MONCHICOURT, Marie-Odile. (2012). Interview radio: la terre crue pour une architecture éco-responsable [En ligne]. [s.l.] : France Info, 7 décembre 2012.  Disponible sur : < http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sciences/nos-maisons-de-demain-seront-elles-construites-en-terre-crue-824869-2012-12-07 > (consulté le 10 décembre 2012)

Enregistrement video :

(Fontaine, Anger, Houben, et al., 2010)

(Maury, 2011)

FONTAINE, Laetitia, ANGER, Romain, HOUBEN, Hugo, et al. (2010). Redux, film d’animation didactique en relief (3D stéréoscopique). [s.l.] : [s.n.], 2010.

MAURY, Yann. (2011). Film: l’art de refaire son intérieur [En ligne]. Londres : [s.n.], juillet 2011.  Disponible sur : < http://www.youtube.com/watch?v=wyIOiM5GqIk > (consulté le 15 janvier 2013)

Page web :

(Filipetti, Bokova, Maiga, 2013)

(Miget, 2013)

FILIPETTI, Aurélie, BOKOVA, Irina, MAIGA, Bruno. (2013). « Nous reconstruirons les mausolées de Tombouctou ». In : Liberation.fr [En ligne],  [s.l.] : [s.n.], 17 février 2013.  Disponible sur : < http://www.liberation.fr/monde/2013/02/17/nous-reconstruirons-les-mausolees-de-tombouctou_882451 > (consulté le 22 mars 2013)

MIGET, Stéphane. (2013). « Logements collectifs à énergie positive à Lyon Confluence ». In : Le Moniteur.fr [En ligne],  [s.l.] : [s.n.], 6 mars 2013.  Disponible sur : < http://www.lemoniteur.fr/181-innovation-chantiers/article/actualite/20370800-logements-collectifs-a-energie-positive-a-lyon-confluence > (consulté le 11 mars 2013)

Thèse :

(Arantes, 2013, p. 49)

(Al-Dujaili, 2012, p. 158)

ARANTES, Laëtitia. (2013b). L’intégration des données énergétiques dans la conception architecturale située. Grenoble : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, 23 janvier 2013.

AL-DUJAILI, Ammar. (2012). Les marais mésopotamiens et la question de l’habitat à venir: pour une évolution durable. Thèse d’urbanisme mention architecture. Grenoble : Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, 16 mai 2012. 519 p.

2.2 Que signifie « Ibid. »? Utilisation des abréviations

Ibid. : ibid. est l’abréviation de ibidem, un mot latin signifiant « au même endroit ». On l’utilise donc quand on cite plusieurs fois la même œuvre à la suite : (Ibid.), logique, non?

Op. cit. : op. cit. est l’abréviation de « Opere citato », expression latine signifiant « dans l’ouvrage cité ». Quand on cite une œuvre déjà citée plus en amont dans le texte, mais qu’on a cité d’autres œuvres entre temps : (Rivallain, Baverel, Peuportier, op. cit., p.24 ). Afin de permettre l’identification de l’œuvre à laquelle il est fait référence, on indiquera le nom de l’auteur. Si la bibliographie comporte plusieurs ouvrages de l’auteur en question, on indiquera également la date de publication (année) pour les différencier. Enfin, si l’auteur concerné a publié deux ouvrages la même année, on indiquera le nom suivi de la date et du titre.

– Lieu d’édition inconnu : [s.l.], comme « sine loco » en latin, traduit par « sans lieu ».

– Editeur inconnu : [s.n.], signifiant « sine nomine », c’est à dire « sans nom » en latin.

– Si le document est en ligne, préciser [En ligne] après le nom du site web. Indiquer obligatoirement l’url et la date de consultation du document. Petit rappel: le blog du cousin de la grand-mère du chien du voisin n’est pas une source fiable… les banques de pdf en ligne non plus! Pour trouver des ressources en architecture, voir l’article Quelles sources en architecture, urbanisme et paysage?

– Si on cite plusieurs œuvres du même auteur, publiées la même année : les distinguer ainsi : (Arantes, 2011a, p.24), (Arantes, 2011b, p.68), (Arantes, 2011c, p.35), etc…

–  attention Ne pas mettre les références bibliographiques en note de bas de page. Les notes de bas de page servent à apporter des précisions sur le texte principal. Elles ont un rôle de commentaire.

2.3 Citation double

Il est préférable de trouver la citation primaire. Cependant, dans certains cas, la citation primaire est inaccessible et il faut passer par une citation double. Celle-ci nécessite de bien distringuer les différents auteurs et les différents niveaux de citation.

Une citation double est une citation qui contient elle-même une citation. Il est important de reproduire intégralement le texte que l’on cite, y compris les citations déjà incluses. Il importe également que les deux niveaux de citation soient marqués différemment. La manière de signaler la citation incluse dépendra des marques (guillemets, retrait, etc.) utilisées pour la citation principale.

Si la citation principale est déjà entre guillemets, on encadre la citation incluse par des guillemets anglais (“ ”) ou par des doubles apostrophes, qu’on appelle guillemets américains ( » « ). Pour une citation à l’intérieur de la deuxième citation, on emploie les guillemets allemands (‘ ’) ou les apostrophes simples ( ).

Citation double

2.4 Présentation de la bibliographie

Il existe plusieurs manières de présenter une bibliographie: par ordre alphabétique d’auteurs, par thèmes, par chapitres, par ordre d’apparition dans le texte ( avec, dans ce cas, des appels de notes numériques)… Je vous présente ici deux classements utilisant les appels de notes de type (NOM DE L’AUTEUR, date de publication, page).

Classement par ordre alphabétique d’auteurs

C’est la méthode la plus simple. Toutes les références sont classées selon les noms d’auteurs, par ordre alphabétique.

CARAZAS AEDO, Wilfredo, 2013. « Porque construir con tierra: une alternativa sostenible en un contexto sismico ». In : Foro Mesoamericano. San Pedro Sacatepequez : [s.n.], 20 novembre 2013.

GARNIER, Philippe (dir), MOLES, Olivier (dir), CAIMI, Annalisa, et al., 2013. Natural hazards, disasters and local development. Villefontaine : CRAterre, 2013. 59 p.

GENIS, Léa, 2013. « Ethnoecological contribution to the study of disaster-resistant building cultures: the case of Cap-Haïtien, Haiti ». In : Cultures Constructives Parasinistres : les voies de la recherche. Grenoble : AE&CC-ENSAG, 27 mai 2013.

TIEMTORE, Soayouba, MOLES, Olivier, 2013. Construction urgente de 20 logements pour les familles sinistrées à Dori, suite aux inondations de l’été 2012. Ouagadougou : Agence Yaam Solidarité, 2013. 12 p.

 

S’il y a plusieurs documents du même auteur, ils sont classés par ordre chronologique :

AVENIER, Cédric, 2010. Ciments de l’Isère, deux siècles d’innovation. Veurey-Voroize : Le Dauphiné Libéré, 2010. 80 p. Coll. Les patrimoines. ISBN 978-2-8110-0009-7.

AVENIER, Cédric, 2012. « La tour Perret de Grenoble: l’ordre du béton ». In : Espace, matières, société: architecture en recherche. [s.l.] : ENSA Rhône-Alpes, 15 mai 2012.

DOAT, Patrice, 2012. « Le renouveau  d’un matériau ». In : Tracés. juin 2012. p. 15‑21.

 

Classement par thèmes

Différents classements sont possibles :

  • par thèmes de recherche
  • par chapitres
  • par types de documents

Dans chaque partie du classement, on conserve le classement alphabétique par nom d’auteur.

attention Les différentes parties de votre bibliographie doivent être équilibrées.

2.5 Exemple de présentation des appels de notes:

Dans le texte : appel de note :

Dans le texte, on trouve simplement un rappel du nom de l’auteur suivi de la date de publication.

Présentation d'un appel de notes

En fin de thèse : bibliographie :

Dans la bibliographie, qui se trouve à la fin du document, les références sont classées par ordre alphabétique d’auteur. Les auteurs sont suivis de la date de publication (éventuellement suivie elle-même d’un a, b, c, d…), ce qui permet de retrouver la référence correspondant à l’appel de notes.

AVENIER, Cédric, 2013. L’ordre du béton. La tour d’Auguste Perret à Grenoble. Grenoble : CRAterre-ENSAG, 2013. 47 p. ISBN 978-2-906901-74-2.

CISSÉ, Lassana, JOFFROY, Thierry, GUINDO, Pierre, et al., 2010. Le temple d’Arou ; Falaises de Bandiagara. Pays Dogon. Grenoble : CRAterre-ENSAG.

GUILLAUD, Hubert, CHANSAVANG, Quentin, PRADELLE, Guillaume, 2010. « Interview radio: ma maison en terre ». In : Emission de radio: Prise de terre. Radio Suisse Romande. 23 janvier 2010.

GUILLAUD, Hubert, MONCHICOURT, Marie-Odile, 2012. « La terre crue pour une architecture éco-responsable ». In : Infosciences [en ligne]. Emission de radio. France Info. 7 décembre 2012. Disponible sur : < http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sciences/nos-maisons-de-demain-seront-elles-construites-en-terre-crue-824869-2012-12-07 >  (consulté le 10 décembre 2012).

RIVALLAIN, Mathieu, BAVEREL, Olivier, PEUPORTIER, Bruno, 2012a. « Comparison of multi criteria optimization methods for existing buildings energy retrofit ». In : SASBE2012 – Smart and Sustainable Built Environments Emerging economies, 27-30 juin 2012. Sao Paulo : [s.n.], juin 2012.

RIVALLAIN, Mathieu, BAVEREL, Olivier, PEUPORTIER, Bruno, 2012b. « Decision aiding & multi criteria genetic optimization for existing buildings holistic energy retrofit ». In : Conférences matérialités contemporaines – materiality in its contemporary forms. Les Grands Ateliers, Villefontaine : [s.n.], 30 novembre 2012.

SIMONNET, Cyrille, 2011. « Concret ». In : Faces: journal d’architecture. 2011. n° 70, p. 2‑4.

SIMONNET, Cyrille, 2012. « Homère, De Foe, Kafka. Figures territoriales de l’hospitalité ». In : HYPPOLITE, Pierre (dir.), Architecture et littérature contemporaines. Limoges : PULIM. Coll. Espaces humains. ISBN 9782842875688.

3. Présentation des illustrations

Dans le texte principal, les illustrations doivent être numérotées, légendées et on doit préciser le nom du photographe.

A la fin de la thèse, on doit trouver une « Table des figures » qui liste toutes les illustrations, tableaux, photographies, plans, cartes… présents dans le texte. Les illustrations sont listées dans l’ordre d’apparition dans le texte.

– Si le document contient des photos de l’auteur, il est possible d’indiquer en début de thèse ou sur la table des figures : « Sauf mention contraire, toutes les photos sont de l’auteur », ce qui évite de répéter son nom sous toutes les photos.

– Si l’illustration est extraite d’un livre ou d’un article, il convient d’ajouter un appel de note à la suite de la légende. L’ouvrage source apparaîtra dans la bibliographie.

Dans le texte, on écrira ceci :

Fig. 18 : Vallon d’Arsine (photo : Murielle SERLET)

Incenderat autem audaces usque ad insaniam homines ad haec, quae nefariis egere conatibus, Luscus quidam curator urbis subito visus: eosque ut heiulans baiolorum praecentor ad expediendum quod orsi sunt incitans vocibus crebris. qui haut longe postea ideo vivus exustus est.

Photo de mélèzes

Fig. 19 : Mélèzes en automne (photo : Murielle SERLET) (Dupond, 2012, p. 27)

Présentation des illustrations

Et maintenant, lancez-vous!!! Et n’oubliez pas qu’il existe des outils pour vous aider (Zotero, Jabref…) et des documentalistes pour vous encourager à trouver la sortie de ce qui semble être une impasse! 😉

 

Cite this article as: Murielle Serlet, "Comment écrire une bibliographie efficace?," in Lab & doc, 19/05/2017, https://labedoc.hypotheses.org/353.

Vous aimerez aussi...