Mir@bel : un portail web qui ne compte pas pour des prunes !

Aurélie Fichot, Directrice du Centre de documentation de Sciences Po Grenoble et pilote du réseau Mir@bel, vient de publier un article dans le bulletin Le français à l’université sur Mir@bel, un portail Web librement accessible, super base de connaissance sur les revues scientifiques (surtout SHS et surtout francophone mais ça évolue !). Elle y explique le fonctionnement de la base, l’intérêt de celle-ci pour les universitaires (étudiants, enseignants, chercheurs), les docs et bibliothécaires mais aussi les éditeurs.

Les sites permettant d’accéder au texte intégral d’une revue sont répertoriés, les gratuits (open access) et les payants. Mais la base propose aussi des liens vers les sommaires, résumés et/ou l’indexation dans ce cas, donc vous n’avez pas tout perdu !

Pour obtenir tout ça, devinez qui se cache derrière le portail ? Des documentalistes et des bibliothécaires ! Mir@bel compte 60 partenaires, dont …les bibliothèques des écoles d’architecture, et oui !

Un exemple, au hasard, la bibliothèque de Nantes suit la revue Places :

mais sont aussi partenaires les écoles de Bretagne, Clermont-Ferrand, Grenoble, Lyon, Marne-La Vallée, Marseille, Paris Belleville et Malaquais, Rouen, Lille, Nancy, Toulouse, Versailles, Bordeaux …presque tout ArchiRès quoi !

Les écoles participent ainsi à la création et la mise à jour manuelle des revues, dont 56 en architecture :

 

mais la majorité est automatisée en moissonnant Cairn.info, Érudit, Persée, OpenEdition Journals …

Ainsi, la revue du réseau international Ambiances :

Aurélie Fichot liste les avantages à utiliser ce portail pour le public universitaire : « S’ils veulent publier un article, ils ont accès aux informations sur la politique éditoriale de la revue. S’ils cherchent un numéro de périodique en particulier, ils savent quel portail interroger. Et si jamais le texte intégral n’est pas disponible en libre accès, les sommaires et/ou résumés librement accessibles leur sont proposés. » et évoque les  développements techniques prévus plutôt intéressants : « comité de lecture, facteur d’impact, politique éditoriale, contacts pour la soumission d’articles… »

Bref, longue vie au réseau Mir@bel !

Plus de détails :  Aurélie Fichot, « Mir@bel : tout l’univers des revues à portée de clic » Le français à l’université , 22-04 | 2017 Mise en ligne le: 15 décembre 2017

 

 


Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *