Après les éditeurs prédateurs… les conférences prédatrices!

Jusqu’à maintenant, vous deviez vous méfier des éditeurs prédateurs. Désormais, vous devrez aussi vous méfier des conférences prédatrices!

Salle de conférence vide

Photo by Christian Fregnan on Unsplash

Daniel Bloch, dans un article pour The Conversation, analyse l’émergence de cette nouvelle forme de dérive scientifique. Méfiez-vous, donc, des invitations à présenter vos travaux dans des conférences dont vous ne connaissez pas le comité scientifique. Ces conférences, réunissant souvent plusieurs domaines, ou un domaine scientifique très large, ne permettent de toutes façons pas de cibler son public. Comme pour les revues, les frais d’inscription à la conférence sont exorbitants et les promesses annoncées non tenues (faux programme, faux invités, absence d’actes de colloque..). Ces conférences sont parfois annoncées sur des sites très sérieux, tels que celui de la revue Nature.

Daniel Bloch explique ensuite qu’il existe une véritable industrie des conférences prédatrices, parodies de rencontres scientifiques. Les promesses sont alléchantes: lieu attirant, venue de chercheurs internationaux reconnus (vraiment?), un comité scientifique (constitué d’inconnus…), … La fraude est totale est parfois très créative: fausses universités, faux membres du Comité Nobel1

Je vous laisse lire l’article complet, c’est ahurissant!

Cite this article as: Murielle Serlet, "Après les éditeurs prédateurs… les conférences prédatrices!," in Lab & doc, 22/12/2017, https://labedoc.hypotheses.org/1497.
  1. BLOCH, Daniel, 2017. « Enquête. Les conférences prédatrices, parodies lucratives de rencontres scientifiques ». In : The Conversation [en ligne]. 21 décembre 2017. Disponible sur : < http://theconversation.com/enquete-les-conferences-predatrices-parodies-lucratives-de-rencontres-scientifiques-86957 >  (consulté le 22 décembre 2017). []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *