14 décembre : calendrier de l’Avent

Le document sonore

La requête sur Open Edition fait ressortir ce carnet, aujourd’hui endormi, « Le document sonore », support de journée d’études sur ce thème de 2012 à 2014. Pour cerner les nombreuses facettes des documents sonores conservés dans les bibliothèques, appelées également « Phonothèques », regardons aujourd’hui (J-11!) un peu plus en détail le document Patrimoine culturel immatériel. Traitement documentaire des archives sonores inédites. Guide des bonnes pratiques.

Les documents sonores dont il est question sont inédits (vs édités) et sont issus du travail de collecte au sein d’institution de recherche ou d’association… La BNF est détentrice du dépôt légal des documents sonores édités ou inédits – Département de l’audiovisuel crée en 1994.1

Dans ce guide, les auteurs distinguent les types de documents sonores de leur contenu :
Les différents types de documents sonores :
– des interprétations d’œuvres orales ou musicales du domaine public
– des témoignages ethnographiques (informations relevant de la vie privée)
– des enregistrements d’œuvres de l’esprit
– des émissions de radio privée et publique

Les contenus des enregistrements sont :
– des œuvres : chants, pièces instrumentales, contes et récits
– des témoignages et des récits de vie, [entretien]
– des exposés : conférences, discours, [cours]
– des sons divers composant des «paysages sonores » [ou nous dirions au Cresson « composant notre environnement sonore ordinaire » et parfois faisant « paysage sonore » ].

Ces contenus peuvent s’incarner dans divers types de support : bande magnétique, DAT… qui ont fait et font l’objet de campagne de numérisation. Depuis les années 2000 les enregistrements sont nativement numériques au format Aif ou Wav (format de conservation) et MP3 ou FLAC…(format compressé).2

Quelques ressources :

  1. Il s’applique aux documents imprimés, graphiques, photographiques, sonores, audiovisuels, multimédias, quel que soit leur procédé technique de production, d’édition et de diffusion, dès lors qu’ils sont mis à la disposition du public, c’est à dire tout public excédant le cercle de famille. Source : La source orale 
en sciences humaines et sociales et son archivage : questions juridiques et éthiques. Véronique Ginouvès, présentation orale MMSH, Octobre 2012 []
  2. Consulter le site du Cinès pour connaitre les formats pérennes à utiliser pour vos fichiers numériques : https://facile.cines.fr/ []

Françoise Acquier

Chargée de ressources documentaires Equipe Cresson - UMR Ambiances Architectures Urbanités - Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.