MEMORIA, un système d’information expérimental en ligne pour décrire des protocoles de recherche

De quelle manière les résultats de la recherche scientifique sont-ils produits ? De quelles informations avons-nous besoin pour assurer la traçabilité et la reproductibilité de ces résultats ?

C’est à ces questions que se propose de répondre MEMORIA, un système d’information expérimental en ligne, conçu et développé dans le laboratoire Modèles et Simulation pour l’Architecture et le Patrimoine (UMR MAP 3495), et permettant de décrire des protocoles de recherche.

Développé à l’origine pour documenter des ressources produites au sein du laboratoire MAP, ce système peut s’appliquer aux résultats produits dans le champ des sciences historiques et patrimoniales au sens large.

Le système d’information MEMORIA permet à la fois de décrire des résultats de recherche, mais également de documenter leur processus de production sous la forme de chaîne d’activités résumant leur historique de production.

Description d’un résultat de recherche

Le résultat de recherche (output), est le composant central du système. Il est décrit par une liste de métadonnées descriptives permettant de détailler le contenant (titre, auteur, date de production…) et le contenu (objet d’étude, couverture temporelle d’analyse…).

Un exemple de résultat de recherche, produit dans le cadre du projet de recherche ANR SESAMES par les laboratoires MAP (UMR 3495 CNRS/MC) et PRISM (UMR 7061), est constitué de deux collections d’enregistrements de fonds d’air (extérieur et intérieur) acquis pendant la campagne d’étude de 15 chapelles rurales en région PACA (2019-2020) .1
Ces « fonds d’air » sont des pistes sonores témoignant de la nature des « sons » d’ambiance (anthropiques ou non) entendus dans chacun des sites étudiés. Parmi les métadonnées à décrire, dans cet exemple, on retrouve les instruments utilisés pour effectuer l’enregistrement, les formats de fichiers obtenus, et les logiciels utilisés pour parvenir au résultat final.

Documentation d’un processus de recherche

Afin de documenter la manière dont ce résultat (output) a été produit, l’utilisateur se réfère aux 285 activités qui lui sont proposées via l’interface MEMORIA, mais aussi présentées dans un document appelé Nomenclature des activités.
Chaque activité est définie et exemplifiée, et représentée par un pictogramme unique.

Ces activités sont réparties en 5 groupes, correspondant à différentes phases d’un processus de recherche :

1/ acquisition des données (data collection and acquisition)
2/ filtrage et traitement des données (data filtering and treatment)
3/ analyse de données (data analysis)
4/ protocoles d’exploitation (added value procedural activities)
5/ finalisation (finalisation)

Chaque groupe est identifié par une couleur.

Différents groupes d’activités proposés dans le SI MEMORIA

 

À l’intérieur de chaque groupe, ces activités sont organisées de manière hiérarchique, et présentées sous la forme d’une « roue d’activités ».

Arborescence des activités proposées dans le groupe Acquisition de données (field acquisition), branche Information d’origine humaine (human-source information) (capture d’écran du 20 septembre 2022).

À partir des activités sélectionnées, il est possible de documenter le processus de recherche (process), en créant un graphe représentant l’ordre dans lequel ces activités sont réalisées, tout en indiquant leur simultanéité mais aussi si ces activités sont répétées ou réitérées, etc.

 

Visualisation d’un processus de recherche (process) sous la forme d’un graphe, illustrant le protocole d’acquisition de fonds d’air extérieur dans le cadre du projet ANR SESAMES (capture d’écran du 29 septembre 2022).

Ce processus s’appuie sur un travail préparatoire (plans des lieux) considéré comme “processus précédent” (symbolisé sur le graphe par la flèche pointant vers la gauche).  Les différentes activités représentées dans la chaîne d’activités sont : impression des plans de l’édifice, observation sur site et sélection d’un emplacement pour l’enregistrement,  enregistrement audio lui-même, vérification des données, transcription de la position de l’enregistrement audio (sur un plan), sauvegarde et stockage de ces documents (plan et sons).
Le soulignement des activités indique que cette séquence a été répétée pour chacun des édifices étudiés.

L’ambition de ce système d’information n’est pas d’archiver et de sauvegarder de manière pérenne des fichiers contenant des résultats, mais d’identifier, de structurer et de pérenniser des informations sur le contexte de création de ces résultats.

Cette mémorisation (structuration, documentation) des protocoles de recherche vise à assurer une meilleure compréhension de la production scientifique pour les générations à venir, et doit permettre également d’analyser l’évolution des méthodes de travail au cours du temps.

Une plateforme de familiarisation avec les principes et l’interface du SI MEMORIA – le “bac à sable” – est disponible pour expérimenter les principales fonctionnalités de l’outil.

Lien vers le site web.

Lien vers le bac à sable.

Contact : memoria@map.cnrs.fr

 



Citer ce billet
Ariane Néroulidis (2022, 29 septembre). MEMORIA, un système d’information expérimental en ligne pour décrire des protocoles de recherche. Lab & doc. Consulté le 18 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qo3t

  1. Les pistes sonores sont accessibles sur le site Soundscape typological analysis []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search