Évaluer l’information sur Internet : de l’art de développer son esprit critique

Ce billet a pour seul but de vous sensibiliser à considérer de manière objective votre sélection de ressources électroniques et de vous aider à évaluer la pertinence des informations présentes sur internet (ça s’appelle avoir un esprit critique !) face à la multitude de données disponibles . Mais, ne rêvez pas, « l’évaluation de l’information n’est-elle pas une opération « technique » : il n’existe pas de recette toute prête pour évaluer la fiabilité d’un site ou d’un document. » (Michel Serres, Urfist Rennes)

Lisez donc ces quelques conseils, imprimez vous la grille d’évaluation !

Vous commencez  cette recherche sur Internet une fois votre préparation faite : vous avez relevé des références bibliographiques, vous avez construit votre liste de mots-clés,  vous avez vos thématiques et  vous avez rédigé des questions. (non ? bon, on vous rédigera un billet sur la mise en oeuvre d’un plan de recherche ).

 

mathias_poujol_rost, CC BY 2.

Quid de l’auteur ?

  • Le nom de l’auteur apparaît-il sur le site, l’article, le document? Y a t-il des renseignements biographiques fournis (affiliation, formation, expertise) ?
  • Est-il possible  d’entrer  en contact avec celui-ci? (mail, réseau social académique)
  • L’auteur du site est-il forcément l’auteur des informations publiées? (Ne pas oublier que sur Internet il est très facile d’avoir recours à des alias ou identités multiples)

 La biographie aide à juger de l’expertise de l’auteur sur le sujet traité.

Pour connaître sa biographie :

  • Consulter la fiche personnelle de l’auteur sur le site web de l’établissement auquel il est affilié.
  • Rechercher son nom dans un moteur de recherche web comme Google.
  • L’auteur a-t-il écrit d’autres documents sur le sujet? (En général, plus un auteur publie sur un sujet, plus il se positionne comme une sommité dans le milieu !)
  • Pour repérer ses publications et établir sa visibilité : les catalogues en ligne, les bases de données telles scopus, Erudit, les réseaux sociaux académique (Google Scholar, Resarch Gate, Academia) et bien sûr les archives ouvertes des institutions (pour la France, Hal )
  • L’auteur est-il fréquemment cité dans la littérature? (La reconnaissance d’un auteur dans une communauté d’experts confirme la réputation de celui-ci dans ce domaine d’expertise)


S’il s’agit d’une organisation (personnalité morale), appliquez les mêmes vérifications et en plus vous pouvez aussi chercher le portrait de l’organisation (mandat, mission, domaine d’expertise et partenariats)(Consulter les sections « À propos de nous » (About us) et  « FAQ » et rechercher son nom dans des bases de données) : Si l’entité responsable du site est identifiable et qu’elle a une réputation bien établie dans son domaine, l’information qui y est repérée a des chances d’être crédible.

et vérifier le trafic du site web …

A quoi ai-je affaire ?

  • Qui est visé par le site et/ou les informations (public généraliste, spécialiste)? Cette  information trouvée est-elle en concordance avec le sujet du site? La page est-elle hébergée sur un site éducatif, commercial, gouvernemental, d’une organisation, etc.? (La vocation du site informe sur le type de contenu qu’on peut y trouver et le nom de domaine donne une idée sur le type de contenu proposé sur le site (L’URL fournit le nom de domaine )

 

  • Par rapport au texte : Le contenu aborde-t-il le sujet à traiter? Le type de données proposé est-il approprié pour le travail? Le niveau de traitement de l’information est-il adéquat (très général à très précis)? Le document est-il de niveau académique? Le vocabulaire correspond-il au niveau de connaissance personnel? Pour se faire rapidement une idée du contenu d’un document, consulter : le titre et les sous-titres, les premiers paragraphes, les tableaux, les graphiques et les schémas, les métadonnées.

 

  • S’agit-il d’une page personnelle comme un blogue? (Sans être mauvaise en elle-même, une page personnelle nécessite davantage de réflexion sur la crédibilité de l’auteur, mais si vous le connaissez , pas de souci, genre le carnet Lab&Doc ! De plus la distinction entre site web et blog commence à s’estomper )

    Quelle est la motivation de l’auteur (but commercial, …) ? L’information sert-elle l’auteur (promotion d’idées, de produits, …) ? Pourquoi a-t-il créé ce site ?

 

  • L’information trouvée sur le site peut-elle être retrouvée ailleurs? ( le contenu se trouve-t-il sur d’autres support ? Faites une recherche dans les bases de données !) Si oui, des liens sont-ils faits entre ces sources? Quels sont les liens présentés (exhaustivité, pertinence, fiabilité) ? Le site possède-il des références sur la toile(pour vérifier si l’information a été reprise, faire un copier coller de différents passages du texte dans le champ «expression exacte» de Google)

 

  • Le site est-il bien structuré?

    Un site dont la navigation est difficile peut démontrer un manque de contrôle éditorial 

    L’organisation des menus pour accéder au contenu doit être clair, l’information accessible en peu de clics. Quel est le langage utilisé (technique, familier) ?
    L’information est-elle datée ? Quand le site a-t-il été créé ?
    Les mises à jour sont-elles fréquentes ? Ces données sont-elles mises en évidence ? Le site est-il maintenu à jour (validation des liens externes)?

En complément, vous pouvez aussi regarder la vidéo des facs de Pau, lire les conseils de l’arbradoc ou de l’Uqam …

 

Laurence Bizien

Documentaliste au Centre de Recherche Nantais Architectures Urbanités (CRENAU) ,équipe nantaise du laboratoire AAU (UMR Ambiances, Architectures, Urbanités)

Vous aimerez aussi...